logo de Heavn avec l'auréole bleue

Prêt(e) à faire LA belle
rencontre ?


Bouton télécharger sur App Store
 Bouton Télécharger sur Google Play

Heavn est une application gratuite. Vous n’avez rien à perdre mais tout à gagner ! 😇

Dans cet article, Pauline de « Libérés pour Aimer » partage son expérience du célibat dans la religion chrétienne et ce qu’elle a appris sur le chemin de la vie. Elle parle également du mythe de l’âme sœur et de la façon dont il a pu façonner sa perception de l’amour et de la relation amoureuse.

Ce texte sera utile à tous ceux qui ont du mal à se débarrasser de cette idée selon laquelle il existerait une personne qui serait « parfaite ». Comme vous, Pauline a passé beaucoup de temps à chercher cette « perle rare », persuadée qu’une fois qu’elle l’aurait trouvée, tout irait bien. Mais au fil des années, elle a appris que les choses ne seraient pas aussi simples

J’ai longtemps cru que Dieu avait en réserve pour moi un homme spécifique, qu’il avait choisi d’avance et préparé spécialement pour moi. Je pensais donc que je n’avais rien à faire pour chercher un mari, et qu’au contraire, je devais simplement attendre que Dieu amène cette personne vers moi quand il l’aurait décidé. Mon célibat était ainsi simplement un temps d’attente ou la seule chose en mon pouvoir était de prier que Dieu prépare mon mari, pour qu’il soit parfait nickel-chrome au moment de la rencontre, et essayer d’incliner la volonté divine pour que les choses aillent plus vite. “S’il te plaît Seigneur, peux-tu accélérer tes plans? Je trouve le temps long…”

Cette approche attentiste est adoptée par beaucoup de chrétiens et est même perçue comme étant très spirituelle. C’est ainsi que beaucoup demeurent célibataires assez longtemps et peuvent commencer à avoir du ressentiment envers Dieu qui n’envoie pas l’être parfait sur leur route. Personnellement, j’ai passé le début de la vingtaine avec cette pensée-là. Cela m’a conduite dans un premier temps à aller dans des relations qui n’étaient pas porteuses de fruits, simplement car j’étais séduite par des hommes qui pouvaient paraître parfaits et que j’avais l’impression de recevoir des signes divins confirmant ces relations. Et dans un deuxième temps, je suis restée célibataire plusieurs années à mépriser les potentielles relations dans l’attente du prince charmant, un homme qui correspondrait à toute ma liste de critères (qui était assez influencée par les films romantiques pour être honnête), m’aimerait inconditionnellement, serait approuvé de Dieu et de mon entourage, … Bref, l’homme qui n’existe pas, ou alors il fallait un miracle.

Quand j’ai terminé mes études, mon réseau relationnel, qui auparavant était bien fourni, a commencé à s’amenuiser. Tout à coup, j’ai réalisé que je n’avais presque plus d’hommes chrétiens célibataires de mon âge dans mon entourage et que les opportunités pour faire de nouvelles rencontres devenaient de plus en plus rares. Et j’étais toujours célibataire. La peur de rester célibataire toute ma vie augmentait, mais j’essayais de paraître confiante et épanouie dans mon célibat. Je n’osais pas partager à d’autres personnes mon désir d’être en couple et j’étais toujours dans cette attente de l’homme parfait qui surviendrait dans ma vie comme par magie.

Un jour, lors d’un moment de prière avec mon église, une personne a prié spontanément pour que les célibataires puissent former des couples. Cela peut paraître tout simple, mais sa prière a eu l’effet d’un électrochoc sur moi et plusieurs amies. Nous avons commencé à partager les unes aux autres notre désir de nous marier et à prier ensemble sur ce sujet. Peu à peu, Dieu m’a fait comprendre qu’il m’appelait à sortir de mon attentisme et de mon fantasme du prince charmant pour aller à la rencontre de mes frères (en Christ) imparfaits afin d’apprendre à les connaître et les aimer. Il me montrait dans la prière, par les discussions avec d’autres chrétiens sur le sujet et par la lecture de sa Parole que ce concept d’âme sœur n’avait rien de biblique. Bien sûr, Dieu nous connaît parfaitement et il est le mieux placé pour nous aider à faire le choix de notre conjoint, mais nous ne sommes pas des marionnettes entre ses mains. Nous avons le choix, et il nous appelle à grandir en maturité, sagesse et discernement pour prendre les meilleures décisions. Au lieu de rester cachés, il nous appelle également à être courageux(se) pour aller à la rencontre de l’autre et aimer en vérité.

A partir de là, j’ai vécu un chemin de célibat passionnant. J’ai grandi, j’ai fait des rencontres, je me suis rapprochée de Dieu. J’ai consigné tout ce que Dieu m’a enseigné sur ce chemin dans mon livre Du célibat à la vie de couple et… je me suis mariée ! 😊

Je prie Dieu pour qu’il vous arme de courage et d’Amour véritable afin que vous puissiez aller à la rencontre de votre prochain, et un jour construire un couple qui porte ses fruits !

L’auteur de l’article

Pauline Jouvet

Pauline a commencé à écrire sur sa vie de célibataire à la recherche de l’amour en 2014. Elle a également publié un livre en 2017.

Aujourd’hui, elle est mariée et partage sur son blog ce que Dieu lui a appris sur les relations amoureuses. En plus d’écrire sur son blog, elle est graphiste indépendante et a des responsabilités dans un réseau d’églises.

Facebook
Twitter
YouTube
LinkedIn
Instagram